Blessures de Ski/Snowboard : comment prévenir ces accidents ?
Share:

Blessures de Ski/Snowboard : comment prévenir ces accidents ?

Rien ne vaut la sensation du vent dans vos cheveux lorsque vous descendez la montagne par temps de poudreuse! Mais si vous ne faites pas attention, une petite faute pourrait vous renvoyer à la maison plus tôt que prévu. Néanmoins, les blessures causées par le ski et les accidents snowboard ne doivent pas gâcher votre journée si vous appliquez les mesures de sécurité et utilisez un équipement approprié.

Ici, sue Evanela.com, je voulais vous protéger sur les pistes de ski pour que vous puissiez profiter au maximum de votre séjour de ski. Bien que le ski et le snowboard soient d’excellents moyens de sentir l’air frais et avoir de l’adrénaline, ce sont des sports extrêmes et ne devraient être abordés que par ceux qui comprennent les risques. Poursuivez votre lecture pour des conseils sur la manière de prévenir certaines des blessures/accidents les plus courantes en ski et en snowboard.


CONSEILS POUR ÉVITER LES BLESSURES DES SPORTS D’HIVER


  • DÉVELOPPER DE BONNES HABITUDES

Il existe de nombreuses façons de se protéger des blessures sur les pistes. Il est facile de porter un casque, ce qui réduit considérablement le risque de blessure à la tête. Les protège-poignets et de coudes, les genouillères, les attelles de cheville peuvent également aider à protéger ces parties du corps, en particulier dans les parcs à neige.

Il est également important de garder le reste de votre équipement en bon état. Les skis et les snowboards doivent être bien entretenus et bien fartés, avec des carres affûtés. Les fixations des skis, les casques et les skis doivent être correctement ajustées et vérifiées pour leurs adaptations avec le terrain. Sachez comment utiliser votre équipement de manière appropriée pour réduire les risques.

Prenez soin de vous. Restez hydraté et bien nourri et portez des vêtements adaptés à la météo, qu’il s’agisse de lunettes de soleil et d’écran solaire pour les journées ensoleillées ou de couches imperméables et de masques de ski pour les journées froides. Les skieurs et les snowboardeurs peuvent être sujets aux coups de soleil, aux coups de chaleur, à la déshydratation, à l’hypothermie, aux engelures et parfois même au mal aigu des montagnes. Prenez des pauses toutes les quelques heures et gardez à l’esprit que la plupart des blessures se produisent après le déjeuner ou vers la fin de la journée, lorsque la fatigue affecte votre forme et votre prise de décision.

Si vous commencez tout juste à faire du ski ou du snowboard, c’est une excellente idée de commencer avec des leçons. Les moniteurs peuvent vous enseigner des techniques de ski sûres et vous déplacer progressivement sur des terrains plus difficiles, le cas échéant. De plus, avec les leçons, vous apprendrez de bonnes habitudes qui vous seront bénéfiques pour le reste de votre carrière de ski ou de snowboard.

Tenez compte de l’étiquette et des responsabilités en matière de ski. Gardez le contrôle sur vos skis/votre snowboard et arrêtez-vous si nécessaire et redoublez de prudence dans les parcs à neige, les clairières, les poudreuses profondes et le hors-piste. L’abus de substances, y compris l’alcool, peut altérer votre jugement et causer des accidents.

  • SOYEZ EN FORME

Comme tous les sports extrêmes, le ski et le snowboard exigent un haut niveau de condition physique. Vous pouvez vous mettre en forme si vous maintenez votre force et votre endurance durant le hors-saison. Le cyclisme, la natation, l’entraînement en escaliers ou la course à pied sont de bons moyens d’augmenter votre cardio.

Renforcez les muscles que vous utilisez le plus en ski et en snowboard, tels que les quads, les fessiers, les hanches, le dos, le cou et le tronc. Maintenez votre flexibilité avec des étirements réguliers de tous ces muscles.

Le matin, étirez vos principales zones musculaires et échauffez-vous selon la méthode qui vous convient. Il peut s’agir d’une promenade de cinq minutes ou d’un léger jogging sur le parking.

À la fin de la journée, vous devriez vous calmer en faisant quelques courses faciles ou en marchant environ 10 minutes. Buvez beaucoup d’eau et étirez vos muscles pendant qu’ils sont encore chauds pour réduire les muscles raides dus à l’accumulation d’acide lactique.

  • APPRENEZ À BIEN TOMBER

C’est à peu près sûr que tout le monde va tomber à un moment donné. Si vous vous sentez perdu votre contrôle, il est parfois plus judicieux de tomber délibérément avant de vous mettre dans une situation encore plus pénible.

Nous avons tendance à jeter nos bras à l’extérieur pour stopper une chute, mais le mieux que vous puissiez faire est d’essayer de rouler avec la chute et de minimiser l’impact sur votre corps.

VIDÉO : COMMENT TOMBER EN SKIS PAR PRATIKS.COM


BLESSURES COMMUNES AU SKI ET AU SNOWBOARD


Les sports extrêmes sont connus pour causer des fractures sur tout le corps. Cependant, les skieurs sont particulièrement sujets aux blessures au genou et au pouce. Pendant ce temps, les snowboarders sont plus vulnérables aux blessures à la cheville et au haut du corps aux poignets, aux coudes et aux épaules.

Tout le monde peut se blesser à la tête s’il ne porte pas de casque. Voici quelques-unes des blessures typiques et comment les éviter.

  • TÊTE

Voir sur: Amazon.fr, .ca | Cdiscount
Voir sur: Amazon.fr.ca | Cdiscount

Les blessures à la tête sont à la fois les plus effrayantes et les plus faciles à prévenir. Les snowboardeurs risquent davantage de se blesser à la tête à cause de leur position sur la planche et de leurs fixations de snowboard fixes.

Il est important de noter que même si vous pensez être assez qualifié pour ne pas vous laisser tomber à la tête, il est toujours possible que quelqu’un d’autre entre en collision avec vous sur la pente. Une blessure à la tête peut prendre la forme de n’importe quoi, d’une ecchymose à une commotion cérébrale et même à la mort. Le meilleur moyen de protéger votre tête est de porter un casque.

  • POIGNET, COUDE ET ÉPAULE

Les blessures au haut du corps sont particulièrement fréquentes chez les snowboardeurs. Leurs pieds sont fixés à leurs fixations, ce qui signifie que toute contorsion lors d’une chute aura surtout des conséquences sur le haut du corps.

Les débutants, en particulier, essaient souvent de stopper une chute en jetant leurs bras. L’atterrissage brutal peut se répercuter sur le bras et provoquer une entorse ou une fracture du poignet, un coude disloqué et une multitude de blessures à l’épaule.

Les blessures au poignet sont l’une des blessures les plus courantes en snowboard, mais elles peuvent aussi arriver aux skieurs. Un atterrissage brutal après une chute peut également provoquer un tir du ligament de l’épaule, une dislocation de l’épaule, une déchirure du cartilage, une fracture, une séparation de l’épaule, une blessure à la coiffe des rotateurs ou même parfois une fracture de la clavicule.

Les blessures aux poignets et aux coudes peuvent être évitées en portant des protège-poignets et de coudes ou des gants de snowboard avec protège-poignets intégrés. Lorsque vous faites un grand saut sur votre snowboard, essayez de garder vos bras près de votre corps.

  • POUCE

Une blessure de ski commune est la blessure de pouce, qui soit une entorse du ligament collatéral ulnaire du pouce ou déchirure. Cette blessure est responsable d’environ une blessure sur 10 en ski. Il est causé par l’atterrissage sur une main tendue tout en tenant les bâtons de ski, ce qui oblige le pouce à se pencher brusquement en arrière.

Le risque d’avoir cette blessure peut être grandement réduit en maintenant vos bâtons correctement. Si vous avez des dragonnes, passez votre main dans une dragonnes et laissez le bâton pendre lâchement à votre poignet.

Ensuite, prenez le bâton de ski avec votre pouce par-dessus, pas à travers la dragonne. De cette façon, le bâton ne va pas se coincer avec le pouce lorsque vous tombez.

Certaines personnes préfèrent skier avec des bâtons dotés de poignées rainurées au lieu de dragonnes. D’autres ne parlent que par les dragonnes Leki, qui disposent d’un déclencheur de sécurité permettant aux sangles de se détacher en cas de choc, un peu comme les fixations de vos chaussures de ski. Quel que soit le système que vous utilisiez, il est également bon d’essayer de lâcher vos bâtons si vous le pouvez lorsque vous tombez.

  • CHEVILLE

Les snowboarders avec des boots souples sont vulnérables aux entorses aux chevilles et aux fractures du talus. Les snowboarders avec des bottes souples et ceux qui font beaucoup de tricks et de sauts ont plus tendance à avoir ces blessures.

Ce type de blessures peut être difficile de repérer sur les scanners à rayons X. Il est donc important d’être méfiant si votre cheville foulée fait mal pendant plus d’une semaine, car cela pourrait indiquer que votre cheville est réellement fracturée. La condition peut entraîner des dommages à long terme, il est donc crucial que vous la traitiez correctement.

C’est un compromis pour décider de protéger votre genou ou votre cheville. Si vous optez pour des chaussures rigides, vos chevilles seront assises plus solidement, mais vos genoux seront plus susceptibles de subir des blessures dues à la torsion. Il existe d’autres moyens de prévenir les blessures à la cheville, notamment l’amélioration de votre équilibre et de votre proprioception avec une planche d’équilibre, ou le port d’une attelle de cheville, de semelles de sport ou de bandes de cheville.

  • LE GENOU

Les blessures au genou sont très courantes en ski. Ces dernières années, les chaussures de ski se sont concentrées sur la protection de la cheville et du tibia, ce qui augmente le risque que l’impact d’une chute se répercute sur le genou. Lorsque les fixations ne se détachent pas lors d’une chute, le haut de la jambe peut se plier tandis que le bas reste immobile.

Cela tord le genou et peut provoquer une entorse au genou ou le fameux déchirement du LCA (ligament croisé antérieur) ou du MCL (ligament collatéral médial). Des blessures sont également possibles au ménisque interne.

Bien que les snowboarders subissent moins souvent des blessures au genou, celles-ci peuvent survenir lors de la montée ou de la descente du télésiège, puisqu’un seul pied est attaché à la planche. Les snowboarders avec des bottes rigides bénéficient de chevilles protégées, mais ils ont plus de chance de se tordre les genoux.

Pour réduire les risques de blessures au genou, assurez-vous toujours que la valeur DIN de vos fixations de ski est correctement réglée en fonction de votre niveau de ski. Les skieurs experts ont besoin de fixations bien fixés pour faire face à leur style de ski plus agressif, mais les skieurs débutants à intermédiaires bénéficieront davantage des fixations qui se détachent facilement à l’impact.

Si possible, essayez de tomber sur le côté plutôt que vers l’arrière ou vers l’avant. C’est moins traumatisant pour vos genoux. Soyez prudent lorsque vous faites des virages serrés. Renforcer vos muscles quad (p. Ex. Avec les entrainements de la chaise, les escaliers ou les squats) et le port d’une genouillère peuvent également vous aider à vous protéger des blessures au genou.

  • COLONNE VERTÉBRALE

Même s’ils ne sont pas aussi fréquents que d’autres blessures liées au ski et au snowboard, des dommages à la colonne vertébrale peuvent causer la paralysie ou la mort, il est donc vraiment utile des les éviter. Les blessures à la colonne vertébrale en ski et en snowboard peuvent survenir à la suite d’un blocage de la colonne vertébrale ou d’un pliage soudain du cou, trop en arrière ou en avant.

Cela se produit lors de collisions avec des objets ou d’autres skieurs, lorsque vous atterrissez très durement sur votre dos ou lorsque vous atterrissez dans une mauvaise position après un saut. Essayer de faire des sauts ou des tricks qui vous dépassent ou aller très vite sont deux bons moyens de se blesser à la colonne vertébrale. Veillez donc toujours à respecter votre niveau et votre vitesse.

Une blessure moins grave est une contusion du coccyx, une plainte fréquente dans le snowboard en raison de la façon dont les snowboarders tombent naturellement avec les deux pieds attachés. Les snowboarders débutants ou les personnes désirant tenter beaucoup de tricks peuvent porter une protection au niveau du coccyx.

Voir sur: Amazon.fr
  • COUP DU LAPIN

Le coup du lapin cervical se produit souvent dans les chutes de snowboard. Renforcer vos muscles abdominaux et cervicaux et vous étirer avant une journée de ski sont deux des meilleurs moyens de minimiser les coups du lapin cervicaux. Il est important de faire un suivi sur le coup du lapin s’il dure plus de quelques jours, car il peut causer des problèmes chroniques à long terme.

SOYEZ INTELLIGENT

Le ski et le snowboard sont des sports extrêmes pratiqués en plein air. Nous ne pouvons pas toujours anticiper ce que Mère Nature va nous jeter. Savoir évaluer le terrain et les conditions avant de partir. Rappelez-vous de toujours effectuer un échauffement pour évaluer la neige.

Méfiez-vous des conditions variables telles que mauvaise visibilité ou faible luminosité ou mauvaise qualité de la neige. Skiez avec un partenaire et restez sur des pistes adaptées à votre niveau.

Si vous ressentez une blessure en faisant du ski ou de snowboard, assurez-vous de la traiter. De nombreuses blessures peuvent être traitées par un professionnel de la santé qualifié, mais il vous appartient de le faire contrôler avant qu’il ne se transforme en quelque chose de plus chronique.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please enter an Access Token on the Instagram Feed plugin Settings page.